Rencontres Littéraires

 

« AUTOUR DES LIVRES »

 

Calendrier 2ème semestre 2019



Jeudi 19 septembre  à 14h00

 

Jeudi 10 octobre  à 20h00

 

Jeudi 14 novembre  à 14h00

 

Jeudi 12 décembre  à 20h00

 



Marie-Laure et Michelle se font une joie de

vous accueillir à la Bibliothèque

Villa Monderoux, à Beynost

VENEZ NOMBREUX…

 

                                  

Autour des livres

Jeudi 13 juin 2019   20h-22h

7 participants

 

 

 

 

ALCOTT Kate – La petite couturière du Titanic. Facile à lire, intéressant sur l’histoire, la bonne société anglaise.

 

ARNALDUR Indridason – Ce que savait la nuit.

   Polar islandais lent, trop lent, beaucoup trop lent.

   Mais ce n’est pas mal écrit et la construction des personnages est fine.

 

BOUYSSE Franck – Né d’aucune femme. Un curé trouve sur un corps de femme des carnets intimes écrits par une jeune fille vendue par son père à un bourgeois au XIXème. Terrible, construit comme un polar, avec les pièces qui se mettent en place progressivement. Très très bien écrit.

 

BUSSI Michel – Sang famille Roman « de plage », écrit quand il était jeune « c’est un peu le club des 5 », des enfants qui vivent une aventure policière sur une île.

 

CASTELLANOS MOYA Horacio – Moronga. C’est l’histoire de deux personnages autour d’un fait divers réel. La première partie est très prenante, la deuxième plus ennuyeuse.

 

CHESNEL Fanny – Le berceau. Histoire de 2 homosexuels qui ont recours à la PMA. Questionnement intéressant sur ce qui fait une famille et le lien grand-père/petite-fille. Roman avec des rebondissements, ça se finit bien et ça fait du bien !

 

DE BERNIERES Louis – Des oiseaux sans ailes Ecriture belle, simple et fluide. L’histoire d’un village où Grecs orthodoxes et Turcs musulmans vivent en harmonie, jusqu’à la première guerre mondiale qui fait tout éclater. Paragraphes historiques (biographie de Mustapha Kemal) parfois un peu denses.

                                    La mandoline du capitaine Corelli (un film existe) : une île grecque occupée par les italiens, puis les allemands pendant la deuxième guerre mondiale, puis qui subit un tremblement de terre. Une histoire d’amour.

 

DEL ARBOL Victor – Par delà la pluie. La rencontre d’un homme et d’une femme extravagante, road-movie. Magnifique, très bien écrit mais un peu difficile à lire, à suivre. Très émouvant, un des meilleurs de l’auteur.

 

DUPONT-MONOD Clara – La révolte Aliénor d’Aquitaine racontée par son fils Richard Cœur de Lion. Rigoureux et passionnant, très bien écrit

 

FOENKINOS David – Deux sœurs Les avis sont partagés. Intimiste, sombre. La fin laisse pantois.

 

GALLO Max (Alexandre, De Gaulle…) : rend l’histoire moins rasoir (mais quelques approximations)

 

GAUDE Laurent – Danser les ombres Se passe en Haïti lors d’un tremblement de terre. Roman fantastique, culture vaudou. Très bien écrit, poétique. Parle des inégalités.

  • - Salina: les avis sont partagés. Magnifique mais dur

 

GUENASSIA Jean-Michel – Le club des incorrigibles optimistes Bien écrit, le roman d’une époque (ado de 12 ans en 1959 en région parisienne)

 

HOLEMAN Linda – La perle du sud. L’histoire d’une Américaine dans les années 30 qui part chercher au Maroc son amant qui l’a abandonnée enceinte.

 

LACKBERG Camilla – La cage dorée Un couple riche où la femme est rabaissée et finit par se venger (féministe). On a envie de savoir la fin, mais ce n’est pas toujours bien écrit surtout au début.

 

LEVINE James A. – Le Carnet bleu. Journal intime d’une jeune Indienne vendue pour être prostituée. Triste

 

LLOBET Anaïs - Des hommes couleur de ciel L’histoire poignante d’un homosexuel tchétchène immigré en France. Très bien écrit, court mais beaucoup d’épaisseur.

 

MUSSO Guillaume – Sauve-moi. Nul, comme les autres. A lire en vacances pour se vider la tête.

 

PEYRAMAURE Michel – Les bals de Versailles Histoire d’un jeune homme à la cour de Louis XIV (favorites). Il a écrit beaucoup de romans historiques, faciles à lire.

 

PICOULY Daniel – 90 minutes. Un des meilleurs romans de l’auteur, beaucoup mieux que L’enfant Léopard. En Martinique en 1902, un tremblement de terre. Bien écrit.

 

PIROTTE Emmanuel – Loup et les hommes. Très difficile à lire, il faut s’accrocher (mais selon certains ça vaut le coup). Beaucoup de personnages, l’histoire d’une jalousie entre frères, des colons au Canada et des relations avec les Indiens et la nature.

 

RAULT-DELMAS Pascale – La compagnie des livres

Roman très mal écrit (adjectifs de roman de gare) mais l’époque (années 70) est très bien rendue. Thèmes féministes, et éloge à la littérature qui permet de progresser dans la vie.

 

SICOTTE Anne-Marie – Les Accoucheuses (3 tomes)

Fresque familiale au 19ème siècle au Canada, prenant. Le style n’est pas très recherché, un peu lourd. Thème féministe (droit de vote, travail des femmes), lutte des classes, colonialisme, libéralisme économique.

 

SLIMANI Leïla – Chanson douce. Histoire terrible, choquant mais un peu gratuit, il manque quelque chose pour comprendre le cheminement. Intéressant pour le côté inéluctable de cette recherche de perfection de surface qui aboutit au drame.

 

Autres supports :

  • Ø Magazine 60 millions de consommateurs Hors série « Les aliments bio touchés par la pollution »
  • Ø BD « L’adoption » traite aussi du lien grand-père/petite-fille
  • Ø Théâtre « Le porteur d’histoire » Alexis Michalik (récompensé par un Molière) : Rythmé, innovant, formidable. L’histoire de la recherche d’un trésor, de deux femmes disparues dans le désert algérien. Une ode à la littérature.